Banniere-marines
VITALIS-à-Moguériec-en-1979-grande

VITALIS dans le port finistérien de Moguériec en 1977

Les Marines : un thème que VITALIS affectionnait

VITALIS aimait passionnément la mer. Vivre près des paysages marins a sans doute été primordial dans son choix de s’installer en Bretagne, à Plestin-les-Grèves. C’était d’ailleurs un excellent pêcheur de mer à la ligne, notamment du noble bar. Cette qualité lui aura aussi servi pendant les périodes de vache maigre : VITALIS vendait parfois son poisson à des plestinais lorsqu’il était dans le besoin.

 VITALIS aimait tout particulièrement le petit port finistérien de Moguériec, aux chalutiers amarrés au quai, et encadré de falaises à l’horizon – que VITALIS reprendra souvent dans ses horizons de marine.

VITALIS a peint des marines dans tous ses styles, mais tout particulièrement dans son style pointilliste qui lui a permis d’exprimer des bleus outremer profonds et des ciels striés de larges bandes géométriques jaunes, roses et bleues, comme l’exemple ci-dessous ( « Vue du pays de Plestin » – 1967-2).

Ciel-breton

« … alors que le ciel et la mer, comme vus à travers un miroir brisé, sont décomposés en une multitude de facettes diaprées » – extrait du livre « Peintres des côtes de Bretagne n°2 » Léo Kerlo – Jacqueline Duroc

Première marines : des courses de voiliers

Les premières marines connues de VITALIS représentent des voiliers de sport ou de loisirs, toutes voiles dehors, gonflées de vent. S’agit-il de souvenirs des États-unis ? Les « trois voiliers » de 1930 évoquent les fameux « Class J » de la Coupe de l’America, alors que le paysage arrière de la « Marine » (date non connue) ne rappelle pas un paysage français. En 1947, les « voiliers » ne sont plus sportifs mais de massifs bateaux de pêche.

… À partir de 1957, VITALIS s’intalle définitivement en Bretagne. Il se met alors à peindre des marines impressionnistes représentant les rivages de Plestin-les-Grèves (Saint-Efflam le plus souvent). Ce sont les cotes escarpées et leurs rochers que VITALIS aiment à représenter, sans oublier le fracas des vagues se brisant sur ces rochers …

… Au début des années 1960, VITALIS explore un univers plus cubiste, fragmenté par des facettes de couleurs. Une constante : la présence de bateaux dans ses marines, et leurs reflets …

… À la fin des années 1960, VITALIS adopte définitivement le style pointilliste. Ce sera son style de prédilection pour peindre des marines. Les bleus sont particulièrement profonds (marines de 1974 et 1975). Des chalutiers sont souvent représentés, une jetée qui plonge dans l’eau, un horizon lointain délimité par des cotes : le petit port de pêche de Moguériec (29) a particulièrement inspiré VITALIS pour ces marines pointillistes. Les deux tableaux monumentaux ci-dessous ( exposés sur les murs de la mairie de Plestin-les-Grèves) sont des exemples emblématiques de ce style de marine pointilliste …