Banniere-Camille-Renault

 Camille RENAULT (au centre) et sa famille, avec VITALIS (fumant la cigarette) assis à l’extrême droite.

Avec l’autorisation de E. Ledoigt

La rencontre de VITALIS avec le restaurateur-mécène Camille RENAULT a été fondamentale : VITALIS est resté vivre près de 20 ans auprès de la famille de Camille RENAULT, logeant dans une chambre de bonne au-dessus du restaurant de Puteaux. VITALIS y disposait d’un atelier et il pouvait exposer ses toiles dans le restaurant que le “tout Paris” artistique fréquentait, de 1925 à 1967.

La rencontre entre les deux hommes aurait eu lieu vers les années 1935-1936. Et VITALIS ne quittera Puteaux qu’en 1953, pour s’installer à Plestin-les-Grèves. Il continuera à fréquenter Camille RENAULT, exposant ses toiles dans le second restaurant de Big boy “Le Bateau de pierre” à Broué (Eure-et-Loir) ou à la galerie du boulevard Haussmann.

Cette partie du site est appelée à s’enrichir au fur et à mesure, notamment grâce à la collaboration du petit neveu de Camille RENAULT, M. Eric LEDOIGT.


Camille Renault dans son fauteuil

Camille RENAULT, dit “Big boy” en raison de sa silhouette hors-norme

Vitalis dans son atelier chez Camille Renault 1

Macario VITALIS dans son atelier situé au-dessus du restaurant “Big boy”. Derrière le modèle, se trouve le fameux portrait de Camille RENAULT réalisé par Jacques VILLON

Avec l’autorisation de M. E. Ledoigt

Camille RENAULT évoque sa rencontre avec VITALIS (interview publiée en 2007 dans un bulletin de la Société Historique Artistique et Littéraire de Puteaux – SHALP)

VITALIS SHALP 2007

Camille RENAULT en 1968, à l’âge de 64 ans